Le décret 2009-586 du 18 juin 2009 portant organisation et de l’Ecole Polytechnique de Thiès stipule qu’elle doit entre autres missions :

  • Organiser des enseignements et des activités de recherche visant au perfectionnement permanent, à l’adaptation et à la participation à l’évolution scientifique et technologique ;
  • Mener des expertises à l’intention des organisations publiques et privées.

Pour assurer correctement ses missions, l’EPT se doit de développer et d’entretenir des relations étroites avec les institutions qu’elles soient publiques ou privées, nationales ou internationales, afin de former des cadres compétents soutenus par une adéquation formation emploi. La composition du Conseil d’Administration (CA) reflète cette nécessaire ouverture vers le milieu professionnel avec déjà la personnalité de son président.

L’intervention de professionnels dans la formation en termes de vacataires, favorise la prise en compte des réalités du travail dans le processus de la formation.

Pour faire face à ce besoin d’ouverture, nous avons mis en place le Service des Relations Extérieures et de la Coopération créé par arrêté N°000042 MESR/EPT/DIR du 02 janvier 2013. Un des objectifs majeur de ce service est de mettre en pratique le quatrième axe du plan stratégique de l’EPT issu des journées de réflexion organisées les 29 février et 01 mars 2013. Il s’agit de « l’ouverture de l’EPT vers le monde » en vue de son repositionnement sur la scène nationale et internationale. Cela devrait passer par :

  • Nouer des partenariats avec des entreprises publiques et privées ;
  • Développer le volet service à la société ;
  • Avoir des conventions de partenariat avec des institutions sœurs tant sur le plan national que sur le plan international ;
  • Trouver des postes de stage pour nos élèves ingénieurs et également l’insertion des ingénieurs sortants.

Partenariat


partenaires

Nous avons signé huit conventions de partenariat avec des institutions nationales et internationales dont certaines ont commencé à avoir un début d’exécution.

A ce jour, au plan international, nous avons signé une convention avec :

  1. L’Institut Agricole et Vétérinaire Hassan II du MAROC avec en vue le développement d’une filière en sciences géomatiques et topographie ;
  2. Ecole Polytechnique de Montréal du Québec (CANADA) qui était la marraine de notre institution. Nous avons réussi à renouer le contact pour une nouvelle forme de collaboration ;
  3. Trimble Navigation LTD, société américaine spécialisée dans le domaine de la fabrication et la commercialisation de matériels topographique : cette société s’engage à fournir du matériel topographique de très haut niveau sous forme de donation et le financement de la thèse des deux enseignants en topographie de l’école. Actuellement nous avons reçu de Trimble 13 000 USD pour le financement de la thèse des collègues et du matériel topographique pour une valeur de 96 000 USD.

Les autres partenaires sur le plan national sont :

  1. IDYAL CONSULTING ; ce partenaire nous accompagne dans la formation des ingénieurs en Informatique et Télécommunications. Ce qu’il y’ a d’innovant dans ce partenariat, c’est que le Groupe IDYAL SA va aussi signer un contrat avec les élèves-ingénieurs qui deviennent des employés de la société dès la première année d’inscription dans le département Génie Informatique et Télécommunications. La formation se fait en alternance Ecole-Entreprise. IDYAL s’engage également à recruter au moins les trois premières promotions du département GIT.
  2. L’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) ; cette convention nous a permis de placer quatre élèves ingénieurs en stage au niveau de l’ONAS et un projet de fin d’étude qui a permis de faire l’audit énergétique des installations de la société. Présentement une étudiante diplômée de l’école est en deuxième année de thèse et son dispositif expérimental est entièrement financé par l’ONAS à hauteur de 2 000 000 FCFA.
  3. La SENAC avec qui nous avons signé une convention cadre de partenariat et une convention spécifique à travers la quelle deux étudiants de l’EPT vont travailler sur la mise en place d’un système d’information géographique (SIG) pour la gestion de l’autoroute à péage et ses infrastructures. Deux séances de formation au logiciel ARC-GIS à ont été organisées par la SENAC avec l’achat de la licence au bénéfice de l’école.
  4. L’Ecole de l’Armée de l’Air qui va ouvrir avec l’EPT une filière AERONAUTIQUE ;
  5. SYNAPES CENTER qui va nous accompagner dans le domaine de la formation en création d’entreprise mais aussi la mise en place d’un incubateur à l’EPT.

Des conventions de recherche ont été signées avec :

  • L’ENSA : deux projets de fin d’études portant sur le jatropha ont été réalisés ;
  • L’I.S.E., L’IFAN, SANDEC, OMEGA-TECHNOLOGIE : un four pour la régénération des huiles de vidange utilisant comme combustible les boues des stations d’épuration a été réalisé.

En sus des partenariats scellés jusqu’en 2013, pour l’année 2014 sur le plan international nous avons signé une convention avec :

  • Université Aube Nouvelle du Burkina;
  • Ecole Centrale des Arts et Métiers de Bruxelles Belgique ;
  • Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Casablanca Maroc ;
  • Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention avec l’EPM, une délégation d’enseignants de l’EPT a séjourné au CANADA pendant le mois de septembre en vue de la mise en place d’un Institut de Technologie Solaire au BURKINA pour accompagner nos partenaires dans ce projet. Un des engagements de l’EPT est que les enseignants de l’école participent à la formation. L’Ecole a convoyé également deux jeunes sénégalais qui sont inscrits régulièrement à Ouagadougou dans cet Institut et les cours se déroulent normalement.

Les autres nouveaux partenaires sur le plan national sont :

  • SENAC qui a formé deux enseignants et deux étudiants qui ont développé un SIG pour la société en vue de la gestion de l’autoroute à péage ;
  • PNB (Projet national de biogaz) pour la mise en place du laboratoire de bio-gaz avec un premier master soutenu et deux mémoires de projets de fin d’études ;
  • UCG (Unité de coordination et de la gestion des déchets solides)  que nous avons accompagné dans la phase de caractérisation des déchets solides du Sénégal et actuellement des études sont en cours au niveau de nos laboratoires pour voir comment valoriser de manière optimale les différents types de déchets.
  • PADEN qui est un Projet d’Appui pour le Développement Economique des Niayes et l’EPT a réalisé des presses pour l’exploitation de la litière de filao, des schémas d’aménagement de périmètres maraichers mais également un soutien pour la réalisation de la piste Thieppe-Lompoul ;
  • La SENELEC qui nous accompagne dans la formation par l’octroi de poste de stage pour nos élèves mais également elle s’est engagée à recruter chaque année 05 ingénieurs du Génie Electromécanique ;
  • FONDATION SONATEL avec le financement pour la réhabilitation de deux salles virtualisation et d’équipements.
  • Institut Supérieur d’Enseignement Professionnel de Thiès (ISEP).

Service à la société


L’Ecole Polytechnique de Thiès est un établissement public qui se veut proche de la société. Ainsi, durant l’année scolaire 2012-2013, l’EPT a contribué dans le cadre du développement économique et social par :

  • L’étude de faisabilité du Barrage de Farandol (Communauté Rurale de Loul Sessene) ;
  • Etude de faisabilité de Pistes de production latéritiques (Communauté Rurale de Loul Sessene) ;
  • L’implantation de l’hôpital de Loul Sessene a été réalisée par les étudiants de l’EPT ;-
  • Etude de la mise en place d’une Digue anti-sel à Kothiokh (Ndiosmone) dans région de Fatick en collaboration avec CARITAS Kaolack.
  • Un groupe de 12 élèves ingénieurs s’est rendu en Casamance pour diagnostiquer les problèmes au niveau de la vallée d’Agnak suite à la réhabilitation d’un pont. Cette vallée représentait la principale ressource qui faisait vivre la population locale ;
  • Soutien en table-bancs à des institutions sœurs comme l’Université de Thiès en encore l’ISEP de Thiès ; les tables-bancs sont réalisés au niveau des ateliers de l’Ecole Polytechnique de Thiès.

Stages et visites industrielles des étudiants


2012-2013

Tous les élèves ingénieurs de la quatrième année (51) et de la troisième année(64) ont effectué leur stage.

Pour les élèves-ingénieurs de la classe de TC2  36 sur 64 ont été mis en position de stage d’ouvrier.

Des visites industrielles ont eues lieu dans les structures suivantes :

  • Station de traitement SDE de keur momar sarr ;
  • Poste de transformation de Sakal;
  • BARRAGE DE DIAMA;
  • Société Nationale d’Aménagement et d’Exploitation des Terres du Delta du fleuve Sénégal et des Vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED);
  • Les Grands Domaines du Sénégal (GDS);
  • Société de Conserves Alimentaires au Sénégal (SOCAS;
  • Chantiers de la SOSETER;
  • Société Industrielle de Générateurs Electriques (SIGELEC);
  • Industries Chimiques du Sénégal (ICS);
  • Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS);

2013-2014

Tous les élèves ingénieurs de la quatrième et de la troisième année ont effectué leur stage.

Pour les élèves ingénieurs de la classe de TC2  une bonne partie a été mise en position de stage d’ouvrier.

Des visites industrielles ont eu lieu dans les structures suivantes :

  • Visite de l’autoroute à péage ;
  • Site de la station électrique de SAKAL.

L’école à participer également à la foire d’intégration de l’UEMOA qui s’était tenue du 23/10 au 02/11/2014 au CICES mais également à la foire internationale de Dakar sous le stand du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du 19 au 21 décembre 2014 au CICES.